Quels sont les nouveaux enjeux de la cybersécurité ?

Vous ne savez peut-être pas comment sécuriser correctement vos serveurs. Cet article explique certains des conseils de sécurité des serveurs que vous pouvez utiliser pour sécuriser vos serveurs.

Configurer les limitations d’accès aux fichiers de vos ordinateurs

La plupart des systèmes d’exploitation offrent aux utilisateurs la possibilité de spécifier des privilèges d’accès. Pour la sécurité de vos serveurs, je vous conseille d’être le plus restrictif possible.

Un utilisateur peut spécifier des privilèges d’accès aux répertoires, réseaux, fichiers et autres éléments du serveur. Les contrôles d’accès peuvent réduire les atteintes à la sécurité des serveurs, qu’elles soient délibérées ou involontaires.

Par exemple, limiter l’accès en lecture peut vous aider à protéger les informations confidentielles et privées. De même, restreindre qui peut modifier les fichiers et les données aidera à maintenir l’intégrité des fichiers.

Tous les employés ne doivent pas avoir accès à toutes les ressources de votre organisation. Appliquer le principe du moindre privilège est un excellent moyen de sécuriser vos serveurs.

Ceux qui n’ont rien à voir avec les ressources du serveur ou qui n’en ont pas besoin pour remplir les exigences de leur travail ne devraient pas avoir accès à ces ressources. Certaines des pires violations de données ont été organisées et exécutées par des personnes au sein de l’organisation qui avaient accès à des données et informations cruciales.

Un rapport sur les menaces internes de 2019 de Verizon place les travailleurs négligents et malveillants parmi les principaux acteurs des menaces de cybersécurité internes. Limiter l’accès peut donc aider à protéger vos serveurs contre les attaques internes.

Installez les certificats SSL

Les certificats Secure Socket Layer sont des protocoles de sécurité qui protègent la communication entre deux systèmes sur Internet. Le Secure Socket Layer est un élément crucial de la sécurité du serveur. Vous devez vous assurer que toute communication ou tout transfert de données entre votre serveur et les navigateurs des clients ou d’autres serveurs sont cryptés.

Les certificats SSL brouillent les données en transit afin que les informations sensibles et confidentielles telles que les détails de santé, les détails de carte de crédit et les dossiers financiers restent sécurisées. Un pirate qui réussit à accéder aux données ne peut pas déchiffrer leur signification. Seul le destinataire prévu qui a la bonne clé pour déchiffrer l’information comprendra sa signification.

Outre le simple cryptage de la communication entre vos serveurs et les autres parties, les certificats SSL jouent également un rôle essentiel dans l’authentification des utilisateurs.

Les certificats SSL peuvent authentifier différents systèmes auprès de leurs propriétaires particuliers. Le certificat aide donc à établir votre autorité. Pour renforcer votre sécurité, vous devez obtenir et installer un certificat SSL. Si vous souhaitez faire avec un professionnel, vous pouvez avoir recours aux services de www.secuserv.ch.

Utiliser des réseaux privés virtuels (réseau privé)

Les réseaux privés sont basés sur l’espace d’adressage du protocole Internet. Un VPN est dit privé car aucun paquet de protocole Internet adressé n’est transmis via un réseau public. Un VPN vous permettra de créer une connexion entre différents appareils informatiques situés à différents endroits. Il vous permet d’effectuer des opérations sur vos serveurs de manière sécurisée.

Vous pouvez échanger des informations avec d’autres serveurs sur le même compte sans compromis de l’extérieur. Pour garantir la sécurité de votre serveur, vous devez configurer un réseau privé virtuel.

Sécurité du mot de passe du serveur

En ce qui concerne la sécurité du serveur, assurez-vous d’utiliser les meilleures pratiques en matière de mot de passe. La première étape consiste à développer des politiques et des règles de mot de passe claires que tous les membres utilisant le serveur doivent suivre.

Vous devez appliquer une longueur minimale de caractères pour les mots de passe, définir des directives sur la complexité des mots de passe, activer le délai d’expiration de la session en cas d’inactivité et utiliser une stratégie d’authentification à plusieurs facteurs.

Il est également utile d’avoir une politique d’expiration de mot de passe claire. Les mots de passe ne doivent durer que quelques semaines ou quelques mois. Il est préférable d’encourager tous les utilisateurs à mettre en place un stockage sécurisé des mots de passe pour éviter que les mots de passe ne tombent entre des mains dangereuses.

Utilisez la protection par pare-feu

Les pare-feu sont indispensables pour garantir la sécurité de vos serveurs. Ils filtrent le trafic entrant et sortant pour n’autoriser que des services spécifiques et verrouiller ceux qui ne sont pas sûrs.

Il existe différentes classifications de pare-feu. Le premier groupe traite des services publics auxquels toute personne sur Internet accède de manière anonyme. Le second concerne les services privés auxquels un groupe restreint de comptes autorisés peut accéder. Le dernier est les services internes qui ne nécessitent aucune exposition au monde extérieur.

Vous devez limiter l’accès à ces services en fonction du groupe correspondant à la situation. Vous devez configurer votre serveur pour refuser tous les accès sauf ceux qui sont obligatoires à vos serveurs.

Résumé

Après avoir lu cet article et mis en œuvre les mesures de sécurité du serveur que j’ai expliquées, vous devriez vous sentir plus confiant quant à la sécurité de votre serveur.

La meilleure pratique consiste à mettre en œuvre ces mesures de sécurité lors de la première configuration de votre serveur. Cela aide également si vous avez mis en œuvre plus d’une de ces mesures. En règle générale, plus vous avez de mesures de sécurité, plus votre serveur deviendra sûr.

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *