La communication papier n’est pas morte …bien au contraire !

Malgré l’avènement du digital, la communication papier demeure encore incontournable. Entre mémorisation facile, large diffusion du message, valorisation de la marque et fiabilité des informations, les atouts du papier sont multiples et reconnus tant par les communicants que par les consommateurs.

Les divers supports papiers qui ont la côte

Selon une étude réalisée récemment par Two Sides, une initiative mondiale menée par les sociétés de la filière papier et imprimé, 80 % des Français préfèrent un magazine imprimé à sa version numérique. Selon la même étude, 59 % des Français prêtent davantage attention à des messages publicitaires sur les supports papiers qu’à des e-mails publicitaires. Ces statistiques démontrent bien que le papier est encore vivant et que les Français entretiennent un rapport affectif pour ce genre de support. Le flyer est le premier support papier qui a la côte. En effet, il peut être utilisé à la fois à but commercial, publicitaire et informationnel pour promouvoir des manifestations culturelles, des conférences, des activités sportives, des prestations de services… Il est peu coûteux, facile à lire et à distribuer. Grâce à son format raisonnable favorisant la mise en avant des informations de façon attrayante et crédible, le flyer est généralement apprécié par les clients et permet à l’auteur de la publicité de toucher le cœur de sa cible, et même au-delà. Après le flyer, nous avons la carte de visite qui est considérée aujourd’hui comme un outil de communication efficace. Et pour preuve ! Les professionnels continuent de l’utiliser pour se faire connaître et divulguer leurs compétences professionnelles ainsi que l’image de leur entreprise auprès de leurs partenaires, clients et prospects. La plaquette publicitaire figure également parmi les supports papiers mieux côtés. Pourquoi ? Elle intervient aussi bien avant, pendant qu’après la vente d’un bien ou service. Avant la vente, elle permet d’attirer les clients potentiels, pendant la vente, elle permet de repérer l’acheteur et après la vente, elle permet de renseigner l’acheteur au cas où il oublierait les arguments de vente présentés par le commercial lors de l’achat. L’enveloppe est aussi l’un des supports papiers qui s’imposent toujours malgré l’avènement du numérique. Colorée ou texturée, elle permet de regrouper plusieurs enseignes pour une même campagne et d’obtenir des résultats impressionnants. La carte postale et le catalogue sont également reconnus pour leur impact fort et leur conception facile et peu coûteuse. Pour réussir votre campagne grâce à ces supports, vous devez choisir un imprimeur de qualité à l’image de cette imprimerie pas chère, mais qui fait des impressions de qualité.

Le papier en complément du digital

Contrairement aux nombreux pronostics qui ont annoncé sa morte, le papier est encore vivant. Il tient ferme face au numérique et lui vient en complément. Cette complémentarité est prouvée par le fait que le papier permet notamment d’attirer l’attention d’un lecteur sur un support imprimé et de l’orienter via un code vers un support digital pour trouver plus d’informations, d’illustrations ou d’offres promotionnelles. Le papier est dans ce sens un moyen pour engager les communautés cibles alors le numérique permet de booster les flux en ligne. Un commentaire sur le web est souvent anonyme, alors qu’un article sur le papier est toujours signé, ce qui lui confère une identité et une valeur importante. La communication 100 % digitale est improbable, du moins inefficace. Une campagne de communication aura aujourd’hui de grands impacts à condition qu’elle repose sur une stratégie qui combine le papier et le digital pour diffuser les informations de manière intelligente.

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *